monkeypox signes cutanéesDepuis le 13 mai 2022, des cas de monkeypox ont été signalés à l'OMS par 12 pays.

Épidémiologie et diagnostic :

27 juillet 2022 : 20,638 cas dans 71 pays : USA, UK, Espagne, France, Allemagne et autres

22 mai 2022 : un total de 145 cas confirmés ou suspects de monkeypox ont jusqu’à présent été enregistrés en dehors des endroits où il est endémique en Afrique : Canada, USA, UK, France, Espagne, Italy, Australie, ...

ORTHOPOXVIRUS SIMIEN (OVS), MONKEYPOX OU VARIOLE DU SINGE :

monkeypox ou variole de singeLa variole du singe est une maladie infectieuse émergente causée par un virus transmis par des animaux infectés, le plus souvent des rongeurs. Elle peut ensuite se propager d’une personne à l’autre, mais la transmission de personne à personne ne peut à elle seule entretenir une éclosion.

La présentation clinique est semblable à celle observée chez les patients atteints autrefois de la variole, mais moins grave.

L'OVS est un virus enveloppé en forme de brique de 200 à 250 nm, doté de tubules en saillie à la surface et d'un élément central en forme d'haltère. Le génome de l'OVS est formé d'ADN linéaire bicaténaire. L'Orthopoxvirus simien est relié, sur le plan antigénique, aux virus de la variole et de la vaccine.

PATHOGÉNIE ET TOXICITÉ :

  • La période d'incubation dure en moyenne 7 à 14 jours,
  • Les lésions sont bien circonscrites, profondes et développent souvent une ombilication (ressemble à un point sur le dessus de la lésion),
  • Les lésions ont relativement la même taille et le même stade de développement sur un même site du corps (ex : pustules sur le visage ou vésicules sur les jambes),
  • Fièvre avant l'éruption,
  • Lymphadénopathie commune : dans le cou (sous-mandibulaire et cervical), les aisselles (axillaires) ou l'aine (inguinale) et se produire des deux côtés du corps ou d'un seul. L'adénopathie est considérée comme un élément essentiel pour distinguer la variole du singe.
  • L'éruption cutanée disséminée est centrifuge (plus de lésions sur les extrémités, le visage), ​
  • Lésions sur les paumes, la plante des pieds,
  • Les lésions sont souvent décrites comme douloureuses jusqu'à la phase de cicatrisation où elles deviennent prurigineuses (croûtes),
  • Des cicatrices piquées et/ou des zones de peau plus claire ou plus foncée peuvent subsister après la chute des croûtes.
  • Une fois que toutes les croûtes sont tombées, une personne n'est plus contagieuse.

Les lésions peuvent aussi apparaître sur les muqueuses, dans la bouche, sur la langue et sur les organes génitaux.

monkeyvirus éruptions cutanées
- La pathogénicité de la variole du singe est similaire à celle de la variole, à l'exception de l'adénopathie marquée et des symptômes généralement moins graves observés dans la variole du singe.

Le taux de létalité est d'environ 1 à 10 % en Afrique, et plus élevé chez les jeunes enfants. Chez les enfants non vaccinés contre la variole, le taux de mortalité varie entre 1 et 14 %.

DIAGNOSTIC POSITIF : analyses au laboratoire spécialisé.

PATIENT SUSPECT, TABLEAU CLINIQUE ET EXPOSITIONS COMPATIBLES :

Dépister : Incubation habituelle de 7 à 14 jours, [min 5 j- max 21 jours]
Tableau clinique : 2 phases de l'infection :
• Phase initiale, prodromique non spécifique : fièvre >38°C, poly adénopathie, myalgies, asthénie,
• Phase d'éruption cutanée secondaire (1 à 3 jours après apparition fièvre) éruption en une seule poussée : macules, puis papules, vésicules, pustules puis croûtes, sur le visage puis sur l'ensemble du corps incluant paumes et plantes.

Exposition habituelle : Retour de forêts ombrophiles d'Afrique centrale (bassin du Congo, RDC) et occidentale (Nigeria), contact avec animaux (rongeurs, singes) morts/vivants via les fluides, consommation de viande de brousse, contact étroit avec patient infecté (avec les lésions cutanées du patient ou ses affaires personnelles - intrafamilial, rapport sexuel). Cas européens autochtones depuis avril 2022.
Diagnostic différentiel : varicelle (lésions d'âge différents épargnant paumes et plantes), rougeole, infections bactériennes cutanées, gale, syphilis et allergies, variole (pas d'adénopathie).

   ÉVOLUTION DES LÉSIONS CUTANÉES
 Éruptions  Durée (jours)  Caractéristiques
 Énanthèmes  Les premières lésions à se développer se situent sur la langue et dans la bouche.
 Macules  1 - 2   - Suite à l'énanthème, une éruption maculaire apparaît sur la peau, commençant sur le visage et s'étendant aux bras et aux jambes, puis aux mains et aux pieds, y compris les paumes et les plantes.
- L'éruption se propage généralement à toutes les parties du corps dans les 24 heures, se concentrant le plus sur le visage, les bras et les jambes (distribution centrifuge).
 Papules  1 - 2  Au troisième jour de l'éruption cutanée, les lésions sont passées de maculaires (plates) à papuleuses (en relief).
 Vésicules  1 - 2  Entre le quatrième et le cinquième jour, les lésions sont devenues vésiculeuses (soulevées et remplies de liquide clair).
 Pustules  5 - 7  - Entre le sixième et le septième jour, les lésions sont devenues pustuleuses (remplies de liquide opaque) - fortement surélevées, généralement rondes et fermes au toucher (assises profondément).
- Les lésions vont développer une dépression au centre (ombilication).
- Les pustules resteront pendant environ 5 à 7 jours avant de commencer à former une croûte.
 Croûtes  7 - 14  - À la fin de la deuxième semaine, les pustules se sont couvertes de croûtes.
- Les croûtes resteront pendant environ une semaine avant de commencer à tomber.

 

POUR EN SOVOIR PLUS :